Publié par : WCFN | 06/11/2016

Lettre ouverte à l’OMS

LOGO WCFN 8

(Original en anglais)

LETTRE OUVERTE
17 Octobre 2016

 

De : Conseil mondial pour la Nature

À : Dr Margaret Chan,
Directrice générale, Organisation mondiale de la Santé (OMS)

Cc : Mme Marie-Eve Héroux
Agent technique, qualité de l’air et bruit
Centre européen de l’environnement et de la santé, OMS

Ref : directives OMS pour l’Europe sur le bruit dans l’environnement

Madame,

Le Conseil mondial pour la Nature (WCFN) désapprouve fortement le refus de l’OMS de prendre en compte les témoignages des victimes d’une maladie émergente, le Syndrome Eolien. Nous nous opposons également au refus d’un certain nombre d’autorités nationales de la santé de mesurer les infrasons émis par les éoliennes, ou de faire des études épidémiologiques chez les victimes. Il semblerait que ces organisations soient incapables de résister à la pression exercée par des intérêts politiques et/ou privés ayant pour but la négation des souffrances causées par les installations  éoliennes, en dépit des preuves accablantes compilées et analysées pendant 15 ans par d’éminents spécialistes (1), en commençant par les études concluantes financées par le Ministère américain de l’Énergie et menées par le Dr Neil Kelley (1985, 1987).

WCFN est préoccupé par les preuves des effets néfastes qu’ont les éoliennes sur les animaux et sur les personnes humaines. Nous sommes surpris que les autorités sanitaires aient approuvé l’affirmation tendancieuse de l’industrie éolienne selon laquelle les plaintes des résidents s’expliquent par un effet nocebo. Qu’en est-il alors des animaux? Peut-on aussi expliquer leurs comportements alarmants, leurs anomalies physiologiques, leurs fausses couches, leurs progéniture mort-née ou malformée, et même leurs décès en masse (2) par des articles qu’ils «lisent» (?) sur Internet? La conclusion logique est que ces responsables de la santé sont incompétents, ou alors qu’ils suivent un agenda politique ou des intérêts privés.

M. JP Riou, président d’une association qui lance des alertes sur les effets nocifs des éoliennes, a reçu de l’OMS une fin de non recevoir lorsqu’il a envoyé le témoignage d’un médecin sur deux victimes qui souffrent du Syndrome Éolien depuis des années. Il a répondu à Mme Héroux, qui est à la tête du panel chargé de la révision des directives OMS pour l’Europe sur le bruit dans l’environnement: « … je ne crois pas inutile de manifester publiquement mon désarroi devant votre réponse qui m’oppose l’impossibilité de prendre en compte ce type de témoignage dans vos travaux. »
puis : « … je ne peux que déplorer que l’OMS se prive ainsi d’éléments factuels dans l’étude d’un problème sanitaire émergent, au sujet duquel les intérêts financier et politiques en jeu sont assurément à l’origine de nombreuses publications biaisées. » (3)

La lettre de Mme Héroux a également révélé à M. Riou que l’OMS limiterait son travail à une revue de la littérature scientifique. Nous soupçonnons, par expérience, que le cadre des études sélectionnées sera le «bruit» en son sens le plus limité, ignorant les infrasons, les bruits à basse fréquence et la modulation de fréquence & d’amplitude – et qu’aucune n’aura fait état des souffrances de ceux des résidents qui sont soumis à la privation chronique de sommeil, l’impossibilité de se concentrer, la pression dans les oreilles, les maux de tête fréquents, les nausées, acouphènes, pertes de mémoire, hypertension artérielle, attaques de panique, irritabilité, tachycardie et autres problèmes cardio-vasculaires, cancers, pensées suicidaires (et des passages à l’acte?), accidents de voiture dûs au manque de sommeil (personnellement je connais un cas), etc…

Les revues de la littérature scientifique par des autorités sanitaires nationales ont nié l’existence d’effets sur la santé de la part des éoliennes, ce qui est outrageant compte tenu de toutes les preuves. Le Sénat australien ne l’a pas fait, mais quand le gouvernement de Canberra a également exprimé sa préoccupation, un complot politique renversa le Premier Ministre. Et la Fondation Waubra, qui fait des recherches sur les effets des éoliennes sur la santé sans rien coûter aux contribuables, elle est devenue l’objet d’une cabale odieuse pour l’empêcher de recevoir des dons du public. Elle se bat en ce moment devant les tribunaux pour ne pas perdre son statut d’intérêt public. Les médias, qui sont eux aussi influencés par la politique et les intérêts particuliers, ferment les yeux sur ce scandale. Nos démocraties sont devenues à ce point corrompues.

En résumé, un scientifique intègre ne saurait fonder son jugement sur une sélection politiquement correcte de la littérature scientifique, même si celle-ci a été “évaluée par des pairs”. Nous vous invitons plutôt à examiner les témoignages, les études indépendantes, les vidéos et les articles dont vous trouverez les références dans les notes ci-dessous, ainsi que le contenu « santé » de sites web tels que Waubra Foundation, National Wind Watch, et Friends Against Wind (1 à 7). C’est de cette façon que la maladie émergente WTS peut être le mieux appréhendée. Des études complètes pourraient alors être mises en route par l’OMS, et un moratoire recommandé pour tout nouveau projet éolien jusqu’à l’analyse des résultats et leur complète compréhension.

30 années se sont écoulées depuis les concluantes études « NASA – Kelley ». Combien de temps encore l’existence d’une maladie émergente peut elle être niée par les autorités sanitaires nationales et, en fin de compte, par l’OMS? Combien de personnes DE PLUS (sans oublier les groupes particulièrement vulnérables tels que les enfants, les personnes atteintes de maladies chroniques, les personnes âgées et celles ayant des problèmes de santé mentale, y compris notamment l’anxiété, la dépression et le TSPT) vont elles être affectées par une prolongation de cette négation? Qui sera, en fin de compte, reconnu responsable de ces comportements contraires à l’éthique professionnelle de la part de ceux qui s’en seront rendus coupables?

Une pathologie reconnue, la maladie vibro-acoustique (VAD), peut aussi être causée par les éoliennes. Ceci a été documenté (7). Pourtant, les autorités sanitaires font là aussi la sourde oreille.

L’OMS siège bien au-dessus des organismes de santé nationaux. Elle doit être un modèle pour eux, et non l’inverse. Pourtant, le fait de refuser de prendre en compte des témoignages sur une maladie émergente jette un doute sur l’objectivité et l’intégrité de votre organisation. Nous espérons sincèrement que l’OMS va reconsidérer la situation, et se mettre à étudier les témoignages qu’elle a reçus ainsi que ceux qui sont publiés sur Internet en anglais, français et allemand (6), même s’ils ne représentent que la pointe visible de l’iceberg. Et puis veuillez aussi, s’il vous plaît, analyser la masse de preuves disponibles “à l’extérieur de la boîte” des études tendancieuses évaluées par des pairs mais financées par l’industrie éolienne ou des organismes gouvernementaux qui en sont complices. Il est essentiel pour la santé de la population mondiale que l’OMS reste indépendante de la pression politique et des intérêts particuliers.

Respectueusement vôtre

Mark Duchamp
Président

Notes :

(1) – 15 ans de travail par Jerry Punch, PhD, audiologiste, professeur émérite à l’Université d’État du Michigan, et Richard James, INCE, BME, acousticien, professeur adjoint à l’Université du Centre-Michigan  http://hearinghealthmatters.org/hearingnewswatch/2016/wind-turbines-noise-and-health/

Voici leur rapport incontournable: Bruit des Éoliennes et Santé humaine: Quatre Décades de Preuves que les Éoliennes Posent des Risques  http://hearinghealthmatters.org/journalresearchposters/files/2016/09/16-10-21-Wind-Turbine-Noise-Post-Publication-Manuscript-HHTM-Punch-James.pdf

(2) – https://wcfn.org/2016/10/02/wind-turbines-effects-on-animals/

(3) – http://lemontchampot.blogspot.com.es/2016/09/environmental-noise-guidelines.html 

Note : par la suite, cette lettre a été publiée en anglais: http://lemontchampot.blogspot.com.es/2016/10/open-letter-to-mrs-meheroux-who.html

(4) – Une des innombrables vidéos au sujet des victimes d’éoliennes (si les sous titres n’apparaisent pas, cliquez sur le premier des icônes en bas à droite de l’écran):  http://en.friends-against-wind.org/films/krank-durch-infraschall

En voici une autre :  http://en.friends-against-wind.org/health/infraschall-der-unhoerbare-laerm

(5) – Liens vers :

La Fondation Waubra  http://waubrafoundation.org.au

National Wind Watch  https://www.wind-watch.org/documents/category/health/page/2/?titles=on

Friends Against Wind  http://friends-against-wind.org/health

(6) – Témoignages :

– Témoignages en anglais (de l’UE et des États-Unis)  http://en.friends-against-wind.org/testimonies

– Autres témoignages, en français  http://fr.friends-against-wind.org/testimonies

– Autres témoignages, en allemand  http://de.friends-against-wind.org/testimonies

– Témoignages de victimes en Ontario, Canada http://windvictimsontario.com/victim-voices.html

– Déclaration d’un médecin, en allemand  http://www.windwahn.de/index.php/windwahn/eidesstattliche-erklaerung.html

– Falmouth, États-Unis : 61 témoignages enregistrés par le conseil de santé lors d’une audience publique  https://fiwn.wordpress.com/2012/06/05/turbine-noise-victims-in-falmouth-shout-at-health-board/

– Pologne : une victime écrit à d’autres victimes  http://en.friends-against-wind.org/testimonies/polish-wind-farm-victims-believe-the-future-is-now

– Allemagne : une page Web dédiée aux victimes des sons  http://www.opfer.windwahn.de/

– France, Belgique, Suisse : lettres aux autorités du collectif Victimes des Éoliennes  http://friends-against-wind.org/victims

– France : le témoignage d’un médecin au sujet de deux victimes de longue date, qui a motivé la lettre de Mme Héroux  http://lemontchampot.blogspot.fr/2016/09/famille-riveraine-deoliennes.html

(7) – Une pathologie reconnue peut être causée par les éoliennes: la Maladie Vibro-Acoustique (VAD)  http://wellington.scoop.co.nz/?p=4346

voir aussi ici :  https://wcfn.org/2014/03/31/windfarms-vertebrates-and-reproduction/ (voir la section 5)

Note du traducteur : un autre document très important s’est ajouté depuis lors, il s’agit d’une vidéo sur le VAD:  http://en.friends-against-wind.org/health/infrasound-and-low-frequency-noise

Publicités

Responses

  1. Une demande d’autorisation de réaliser une étude statistique 100% objective, adressée à des responsables belges et français, n’a jamais reçu de réponse. Cette lettre donne une explication au manque de réaction…

  2. […] resté sans réponse. Nous y invitions l’OMS à “analyser la masse de preuves disponibles “à l’extérieur de la boîte” des études tendancieuses évaluées par des pairs mais financées pas l’industrie éolienne […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :