Publié par : WCFN | 20/10/2015

LES DÉS SONT PIPÉS


LOGO WCFN 10

Conseil Mondial pour la Nature

Communiqué de Presse
19 octobre 2015

DÉMOCRATIE : LES DÉS SONT PIPÉS

QUAND LE « CAPITALISME DE COPINAGE » DIRIGE LE GOUVERNEMENT


Un coup d’Etat de facto a secoué l’Australie le mois dernier. Le Premier Ministre Tony Abbott a été évincé par un rival au sein de son propre parti. Abbott avait conduit les Libéraux à la victoire aux élections de 2013, en promettant de réduire l’agenda « vert », coûteux et nuisible, du gouvernement précédent.


Les producteurs d’énergies renouvelables, qui vivent de subventions et autres faveurs du gouvernement, se sentaient menacés par Abbott. Ils sont donc intervenus, malgré le vote populaire. Le lobbying est leur force, en raison de leurs poches profondes remplies d’argent des contribuables (ou des consommateurs captifs – comme en France via la CSPE). Les citoyens, en particulier les victimes de parcs éoliens, ne peuvent pas rivaliser avec ça. Ceci a conduit, en Australie, à la victoire des « capitalistes de copinage ». Une nouvelle majorité est donc apparue au sein du Parti Libéral, en faveur de l’éolien. Abbott n’ayant plus le soutien dont il avait besoin pour gouverner, il a dû démissionner.


Le système politique Australien permet, en cours de législature, à un rival de renverser (« spill ») le chef de son parti. Cela rend la démocratie particulièrement vulnérable aux lobbies. Certains de ces derniers sont extrêmement puissants. Le Lobby éolien, par exemple, est une force politique majeure dans le monde. Les énormes subventions aux énergies renouvelables permettent de créer une « tempête parfaite » de corruption. Il suffit d’utiliser une partie de l’argent de ces subventions pour récompenser ceux qui les ont votées au Parlement, par le biais légal du financement de leurs campagnes électorales. Le livre « Throw Them All Out » (Jetez Les Tous Dehors) (1) documente cette pratique du « renvoi de l’ascenseur » telle qu’elle fonctionne aux États-Unis. Mais elle est bien répandue à travers le monde, ce qui explique l’énorme développement des énergies intermittentes (et inefficaces) dans de nombreux pays, au détriment de l’intérêt général.


Il n’y a aucune raison de penser que cette pratique n’est pas appliquée en Australie. En fait, le renversement de Tony Abbott semble indiquer qu’elle a également cours dans ce pays. Avec autant d’argent de « corruption légale » disponible pour ses ennemis, comment le Premier Ministre aurait-il pu résister à la manœuvre de « spill » lancée contre lui ? Certes, c’est une spéculation, mais elle est des plus probables. Quoiqu’il en soit, cela pose une question troublante sur la réalité de la démocratie en Australie, car nous avons ici l’exemple d’un premier ministre élu par les Australiens, mais jeté aux orties par quelques députés retournant leurs vestes avant que son programme ne puisse être mis en oeuvre. – Hmm!


Malcolm Turnbull, le nouveau Premier Ministre, a donc pris ses fonctions, et son gouvernement a changé rapidement de cap. Par exemple, nous apprenons par le Sydney Morning Herald (SMH) du 3 Octobre (2), que le Dr Bruce Rapley, un consultant bien connu en Acoustique & Santé Environnementale de Nouvelle-Zélande (3), ne sera pas nommé au nouveau comité scientifique chargé de l’impact des éoliennes sur la santé humaine. Peu importe qu’il ait été recommandé par des sénateurs Australiens désireux de mettre un peu d’équilibre dans ce comité. Ce dernier ne sera donc pas équilibré. Comme nous a dit le Dr Rapley, en commentant l’article du SMH: « On dirait que je suis en dehors de la course avant même que celle-ci ait commencé ». Puis il ajouta, critique : « A quoi servira ce comité, si les dés sont pipés en ne nommant que des « experts » dont on sait qu’ils soutiendront toujours le point de vue de l’industrie? C’est se moquer de la science, de l’éthique et de la démocratie. »


Ce n’est pas la première fois que la science est manipulée pour ménager des intérêts privés. L’industrie du tabac empruntait déjà cette voie il y a des décennies. Aujourd’hui, les lobbies vont plus loin que ce précurseur, utilisant des fonds publics pour corrompre la science partout où cela peut servir leurs fins. Comités scientifiques, ONG de conservation, organismes de santé publique, et même des associations médicales nationales chantent au son de leur flûte. Le système est devenu tellement corrompu que sa rédemption semble presqu’impossible à atteindre.


Le Conseil mondial pour la Nature souhaite rendre hommage à ces professionnels de la santé, ces acousticiens et ces scientifiques qui, comme le Dr Bruce Rapley, ont le courage de défendre la science contre ceux qui la manipulent à des fins politiques. Nous aurions espéré, avec le gouvernement Abbott, qu’au moins en Australie les voix des citoyens, et en particulier celles des victimes sanitaires des éoliennes, allaient enfin être entendues. L’enquête du Sénat, dirigée par des sénateurs intègres tels que John Madigan, David Leyonhjelm et Chris Back, entre autres, a conclu que les éoliennes produisaient des effets dangereux pour la santé, la cause la plus probable en étant les infrasons et les bruits de basse fréquence qu’elles émettent (4). Mais le gouvernement Turnbull fait maintenant marche arrière sur cette reconnaissance tant attendue, tournant le dos non seulement à la santé publique, mais aussi aux massacres d’oiseaux et de chauves-souris en voie de disparition, à la destruction d’emplois et d’industries jusqu’ici compétitives.


Score : Lobby éolien : un / Science, éthique et démocratie : zéro.



Contact :

Mark Duchamp
Président, Conseil mondial pour la Nature
http://www.wcfn.org

Références :

(1) http://friends-against-wind.org/realities/windfarms-are-only-good-for-financing-political-parties

(2) http://www.smh.com.au/federal-politics/political-news/scientist-who-likened-wind-industry-to-hitler-shapes-as-potential-turnbull-government-adviser-20150930-gjyijg.html

(3) http://en.friends-against-wind.org/health/wind-turbines-worse-than-asbestos

(4) http://en.friends-against-wind.org/health/cape-bridgewater-senate-inquiry-hearing




Voyez aussi :
le pillage de la France



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :