Publié par : WCFN | 16/02/2013

SCOOP sur l’éolien


Un député UMP ose !

village en France

Eoliennes a proximité d’habitations

Le député UMP des Vosges François Vannson fait preuve de courage politique


Voici sa question écrite au Ministre de l’Environnement, déposée à l’Assemblée Nationale.

M. François Vannson attire l‘attention de Mme la ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie
sur les dangers que représenterait une politique de laisser faire en matière de développement de l’énergie
éolienne. En effet, l’éolien est une énergie renouvelable pour autant que son développement reste maîtrisé et
encadré par des règles, que les industriels de la filière éolienne ne doivent pas être les seuls à pouvoir définir.

Ainsi qu’en dispose l’article 19-III dela loi du 3 août 2009, le développement des énergies renouvelables ne
peut se faire au détriment des autres objectifs de développement durable. Ces objectifs, précisés par l’article
L.110 du Code de l’environnement sont les suivants : la lutte contre le changement climatique, la préservation
de la biodiversité, des milieux et des ressources, la cohésion sociale et la solidarité entre les territoires et les
générations, l’épanouissement de tous les êtres humains, le tout dans une dynamique de développement suivant
des modes de production et de consommation responsables. Afin de se conformer à ces objectifs, il apparait plus que jamais nécessaire de prendre en considération des éléments tels que la richesse paysagère, la biodiversité et la cohésion sociale ; autant d’éléments que le tout éolien risque de remettre en cause.

Aussi, dans cette logique, il serait opportun de veiller au rétablissement de la règle du minimum de 5 mats, de revenir au maintien d’un périmètre de développement de l’éolien à l’échelon local tel qu’il était prévu par les ZDE, de réviser les schémas régionaux éoliens établis sans concertation, de prendre en considération la cohésion sociale dans les études d’impact, de permettre la désignation des bureaux d’études par une autorité indépendante des porteurs de projets, de veiller à I’absence d’implantation éolienne dans les zones protégées, d’interdire l’implantation des éoliennes en forêt et lisière de forêt et d’établir une distance de précaution minimale à 1500 m des habitations.

En effet, la transition énergétique ne pourra être véritablement menée sans l’assentiment des populations fondé sur le respect, la concertation et la préservation des milieux naturels. C’est pourquoi, il lui demande si elle a l’intention de mettre en œuvre­ prochainement les mesures indispensables précitées.




BRAVO à Monsieur le Député Vannson! Et merci à lui pour s’intéresser aux victimes des éoliennes placées trop proches des maisons. En effet, le reste de la classe politique les ignore totalement: ce sont pour eux des "dommages collatéraux" de la gabegie éolienne.







About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: